XFermer

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir + et paramétrer les cookies

 

ACMELLA
Indication principale : rides d’expression
ACTIF PUR A04
Synthèse bibliographique
 
  • Nom INCI : ACMELLA OLERACEA
    EXTRACT
  • Extrait de fleurs et tiges d’Acmella
    oleracea titré en Spilanthol
 

Le Spilanthol est extrait de la plante Acmella oleracea. Le spilanthol présente des bioactivités intéressantes. C’est un anesthésiant local, un analgésique et il possède également des activités insecticides. Acmella oleracea ou Spilanthes acmella est une plante médicinale, aussi connue sous le nom de Phak-Kratt-Huawaen en Thaï. Elle a longtemps été utilisée en médecine traditionnelle pour soulager les maux de dents, les maux de tête, l’asthme et les rhumatismes. La décoction de ses racines a été utilisée en tant qu’agent laxatif et diurétique. Cette plante est composée de Spilanthol, mais également de dérivés d’isobutylamide, d’esters α- et β-amyrine, de stigmastérol, d’alcool de myricyl incluant des glucosides de sitostérol et des saponines triterpénoïdes. Des études ont montré que les composés de l’Acmella oleracea présentent des activités anti-oxydantes, vasodilatatrices et antimicrobiennes. De plus, cet extrait est largement utilisé en cosmétique en tant que myorelaxant et pour stimuler, réorganiser et renforcer le réseau collagénique.

 

  • MECANISMES D’ACTION / PREUVES D’EFFICACITE

 

Parce que nous sourions, fronçons les sourcils, rions et parlons, la peau de notre visage est soumise quotidiennement à des milliers de microcontractions involontaires qui entraînent la formation de ridules. Ces ridules peuvent devenir des rides plus visibles et plus profondes avec le temps. C’est précisément grâce à un mécanisme myorelaxant qui ralentit ces microcontractions que l’extrait d’Acmella oleracea est un agent efficace sur les rides d’expression. De plus, avec le temps, le nombre et l’activité des fibroblastes diminuent, l’architecture de la matrice extra-cellulaire est modifiée. La diminution de l’adhésion des fibroblastes à la matrice de collagène et la réduction des interactions fibroblastes / matrice extra-cellulaire est une cause de la désorganisation du réseau de collagène induisant une perte de fermeté et une augmentation des rides. L’effet d’Acmella oleracea sur le réseau de collagène va permettre de raffermir la peau et diminuer les rides.

In vitro, les extraits d’Acmella oleracea présentent des activités antioxydantes [2].

Le Spilanthol, actif isolé d’Acmella oleracea est un myorelaxant rapide. Bien que son mécanisme d’action ne soit pas encore connu, le Spilanthol a montré une capacité myorelaxante rapide et progressive même à faible concentration (Brevet, USPTO Application : 20070048245).

Il a été démontré que seulement 0,6% de l’extrait est nécessaire pour obtenir une myorelaxation complète sur un modèle reproduisant les contractions musculaires [1]. Une étude sur peau reconstruite confirme la stabilité de l’actif, qui est tout aussi efficace au sein d’une formulation. Son activité dose-dépendante et réversible est confirmée. Il est intéressant d’observer qu’après 24 heures, une efficacité résiduelle subsiste à une concentration de 3% d’extrait d’Acmella oleracea [1].

De plus, un extrait d’Acmella oleracea à 0,25% induit une stimulation de la force contractile des fibroblastes (intéraction cellules/ fibres de collagène augmentée) ce qui va permettre de raffermir et de resserrer le derme [3].

In vivo, les extraits d’Acmella oleracea ont été testés sur des volontaires dans une formulation à 2% . Ces résultats montrent un effet perceptible sur le micro-relief cutané dès le premier jour par l’action ultra-rapide de l’extrait (botox-like) et une action durable après 28 jours de traitement. La profondeur et la longueur des rides son réduite, la peau est plus lisse et nettement plus ferme [3].

 

  • L’AVIS DE NOTRE EXPERT

 

Le spilanthol appartient à une famille chimique de structure relativement simple. D’un point de vue pharmacologique, il est apparenté au Carisoprodol (actif pahrmaceutique synthétique), auquel il se compare pour son activité myorelaxante in vitro.

La structure polyénique lui confère des propriétés antioxydantes.

Son bon rapport hydrophilie/lipophilie favorise son passage cutané et en fait un candidat sérieux pour une myorelaxation modérée avec un potentiel pouvoir antinociceptif.

Il offre l’avantage de son origine naturelle.

Nous n’avons pas d’indication sur la durée de l’effet, qui dépendra de la dose appliquée et de la formule.

 

  • DOSE EFFICACE

 

L’ensemble des publications et études scientifiques, les usages habituels de cet actif et l’avis de notre expert ont conclu à utiliser l’Actif pur Acmella à la dose de 30 mg par flacon.

 

  • ETUDES SCIENTIFIQUES
[1]

 Activité Méthode et Durée Produits testés
et dose
 Résultats
Activité
myorelaxante
 L’activité myorelaxante de l’extrait a été testé sur un
modèle reproduisant les contractions musculaires. Ce modèle est produit par la co-culture de neurones moteurs avec des cellules musculaires humaines formant des fibres musculaires striées qui, une fois innervées, se contractent spontanément. Les contractions musculaires ont été comptées en présence et en absence de l’extrait d’Acmella oleracea. L’étude a ensuite été répétée, cette fois par l’application d’une crème contenant l’extrait d’Acmella oleracea à 3% sur une peau reconstruite (composée de derme et d’épiderme), de manière à évaluer sa capacité à maintenir l’efficacité après une application topique.

 Extrait d’Acmella
oleracea à 0.6%

Formulation à base
d’extrait d’Acmella
oleracea à 3%

Il a été démontré que seulement 0,6% de l’extrait est nécessaire pour obtenir une myorelaxation complète. Le processus de blocage est totalement dépendant de la concentration de l’extrait testé. Une fois que la myorelaxation complète est obtenue, le milieu de culture est lavé pour éliminer l’extrait d’Acmella oleracea. Les résultats montrent le retour progressif des contractions musculaires, prouvant la réversibilité de l’effet.

L’étude sur la peau reconstruite confirme la stabilité de l’actif, qui est tout aussi efficace au sein d’une formulation. Son activité dose-dépendante et réversible est confirmée. Il est intéressant d’observer qu’après 24 heures, une efficacité résiduelle subsiste à une concentration de 3% d’extrait d’ Acmella oleracea. Ceci pourrait suggérer un effet cumulatif potentiellement intéressant lorsqu’il est utilisé quotidiennement

 

  • REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 

[2] Vasorelaxant and Antioxidant Activities of Spilanthes acmella Murr. Wongsawatkul O. et al., Int. J. Mol. Sci. 9(12) : 2724-2744. 2008
[3] A different approach to lifting efficacy based on a natural active ingredient. Schubnel L. SÖFW Journal, 133(9): 34-39. 2007