XFermer

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir + et paramétrer les cookies

Peptide-6 Pro-mélanine
bronzage difficile, peaux sensibles au soleil
(préparation et optimisation du bronzage)

ACTIF PUR A84
Synthèse bibliographique
 
  • Nom INCI : acetyl hexapeptide-1
  • Molécule pure obtenue par synthèse
 

Le bronzage correspond à l’augmentation de la pigmentation de la peau, liée à une élévation de la quantité de mélanines, après exposition aux UVB principalement. La mélanine est concentrée au sein des mélanocytes. Grâce à sa capacité d’absorption des rayonnements UV, la mélanine est un pigment naturellement protecteur de l’intégrité cutanée.

Lors de l’exposition solaire, la mélanogenèse est activée selon différentes voies :

  • Sécrétion par les kératinocytes de facteurs tels que l’α-MSH qui vont se fixer sur les mélanocytes et stimuler la production de mélanine.
  • Activation de la tyrosinase, enzyme qui catalyse les réactions conduisant à la formation des pigments mélaniques.
  • Accélération du transfert de cette mélanine aux kératinocytes.

Le Peptide-6 - Pro-mélanine  est un hexapeptide biomimétique formé de six acides aminés qui agit sur les trois voies de synthèse de la mélanine, décrites ci-dessus. Il induit ainsi une pigmentation biologique naturelle dans la peau. Le hâle obtenu est progressif et homogène.

 

  • MECANISMES D’ACTION / PREUVES D’EFFICACITE

 

Les mélanines sont produites par des cellules spécialisées, les mélanocytes, au cours de la mélanogenèse et sont de deux types : les eumélanines (de couleur brune ou noire) et les phaeomélanines (de couleur jaune orangé). Sous l’effet des UV, leur synthèse augmente et leur transfert aux kératinocytes est accéléré.
La production de mélanine constitue une réponse adaptative de l’organisme à des expositions prolongées au soleil. Ainsi, après stimulation par les rayons UV, les mélanocytes produisent une pigmentation inductible traduisant la capacité de chaque individu à développer un bronzage, mécanisme naturel de protection de la peau. La pigmentation mélanique est un système photoprotecteur naturel puisqu’elle constitue un filtre pour les rayonnements visibles et UV.
 Lors d’une irradiation, les mélanosomes transférés au kératinocytes [1] se rassemblent au-dessus du noyau (phénomène de capping) et protègent ainsi le matériel génétique des cellules [2].

  • La fonction principale des mélanocytes est la synthèse des mélanines ou « mélanogenèse » 

Ce processus met en jeu différentes enzymes qui catalysent chacune des réactions conduisant à la formation des pigments mélaniques dans les mélanosomes. Les enzymes les mieux caractérisées sont les tyrosinases, la TRP1 et la TRP2 [1, 2, 3].
La tyrosinase est la principale enzyme de la mélanogenèse. Elle catalyse les deux premières réactions de la voie de synthèse des mélanines, l’hydroxylation de la tyrosine en 3,4-dopa et l’oxydation de la dopa en dopaquinone qui sera ensuite transformée soit en eumélanine, soit en phaeomélanine [1, 4].
Les rayonnements UVA et UVB sont les principaux facteurs capables d’augmenter la pigmentation cutanée. Les radiations UV ont une action directe sur les mélanocytes, notamment en créant un environnement oxydatif ainsi que des lésions sur l’ADN mélanocytaire.
Les peptides pro-opiomélanocortiques, α-MSH et ACTH, jouent également un rôle prépondérant dans cette régulation [3, 5, 6]. Ils sont produits par les kératinocytes après irradiation UV, et agissent sur les mélanocytes qui expriment le récepteur MC1-R. Après stimulation, ce récepteur induit une augmentation des taux intracellulaires d’AMPc. Cette AMPc tient un rôle central en stimulant la mélanogenèse mais aussi le transport des mélanosomes [2, 3].

Le Peptide-6 - Pro-mélanine est un hexapeptide Biomimétique agoniste de l’α-MSH (α-Melanocyte Stimulating Hormone), il agit donc comme un analogue des hormones mélanotropes. Grâce à son affinité avec le récepteur MC1-R, le Peptide-6 - Pro-mélanine entraine l’activation de la voie métabolique de l’AMPc et induit l’activité de l’enzyme tyrosinase et donc la production de mélanine.

  • Le Peptide-6 - Pro-mélanine stimule la mélanogenèse in vitro et in vivo

L’action du Peptide-6 - Pro-mélanine sur la tyrosinase a été évaluée in vitro par dosage de la L-DOPA à 475 nm. Il en ressort que ce peptide augmente  l’activité de la tyrosinase de 83%. Parallèlement, il stimule la synthèse d’AMPc [7] et agit sur la morphologie des cultures de mélanocytes humains : il favorise la formation de dendrites et les corps cellulaires sont plus étendus [8].
Une étude clinique menée sur 12 femmes de phototypes III et IV a démontré que l’application topique d’un gel contenant 5% de Peptide-6 – Pro-mélanine améliore significativement le bronzage [9] :

  • Il augmente la pigmentation de la peau de 54% par rapport au placebo.
  • Il induit une augmentation significative de mélanine de 65% par rapport au placébo.
  • Le Peptide-6 - Pro-mélanine protège et répare l’ADN endommagé par les UV

Un test des Comètes a mis en évidence la capacité du Peptide-6 - Pro-mélanine  à protéger l’ADN contre les radiations UVA et UVB dans les mélanocytes humains [10]. Il préserve l’ADN des dommages oxydatifs induits par les UV [11].
Testé sur des explants de peau, le Peptide-6 - Pro-mélanine réduit de nombre de cellules brulées par irradiation. Il protège les kératinocytes et induit la réparation des lésions de l’ADN UV-induites [12].

  • Le Peptide-6 - Pro-mélanine apaise la peau

Le prétraitement des kératinocytes avec ce peptide diminue la production d’IL-α par rapport au contrôle irrité mais non traité [13]. De plus, il inhibe significativement la PGE2 (prostaglandine) pour limiter la réaction inflammatoire [14].
En stimulant la production de mélanine (pigment protecteur à l’origine du bronzage), la protection et la réparation de l’ADN, le Peptide-6 - Pro-mélanine est un actif parfaitement adapté pour optimiser et prolonger le bronzage

 

  • L’AVIS DE NOTRE EXPERT


Le Peptide-6 est un hexapeptide c'est-à-dire une association de 6 acides aminés naturellement présents dans le corps humain. Il stimule la production de mélanine par les mélanocytes. Il a été démontré cliniquement que le Peptide-6 améliorait ainsi significativement le bronzage. Par ailleurs, il est également démontré que le Peptide-6 protège et répare l’ADN endommagé par les UV. Il s’agit donc d’un actif intéressant pour favoriser le bronzage tout en protégeant la peau contre les méfaits du soleil.
Son utilisation ne doit bien sûr pas dispenser des mesures de photo-protection bien connues mais qu’il est toujours bon de rappeler : éviter l’exposition solaire délibérée particulièrement entre 12H00 et 16H00, appliquer une crème écran solaire à indice élevé en UVB (SPF 50+) et en UVA (indice PPD qui doit être égale à au moins un tiers de la valeur du SPF). En effet, l’exposition solaire excessive peut conduire au vieillissement prématuré de la peau et à l’apparition de cancers cutanés.

 

  • DOSE EFFICACE


L’ensemble des publications et études scientifiques, les usages habituels de cet actif et l’avis de notre expert ont conclu à utiliser l’Actif pur Peptide-6 - Pro-mélanine à la dose de 5%, soit 1 mg par flacon de 100 mL.

 

  • REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 

  • Approaches to Identify Inhibitors of Melanin Biosynthesis via the Quality Control of Tyrosinase. Ando H. Journal of Investigative Dermatology, 127 : 751-761. 2007.
  • Mélanogenèse.  Passeron et al. Cosmétologie et Dermatologie esthétique, 50-020-C-10. 2005. Abdel-Malek Z et al. Proc. Natl. Acad. Sci. USA, 92 : 1789-1793. 1995.
  • The melanogenesis and mechanisms of skin-lightening agents – existing and new approaches. Gillbro JM and Olsson MJ. International Journal of Cosmetic Science, 33: 210-221. 2011.
  • A Chemist’s View of Melanogenesis. Ito S. Pigment Cell Res. 16: 230- 236. 2003.
  • a-Melanocyte stimulating hormone and its analogue Nle4DPhe7a-MSH affect morphology, tyrosinase activity and melanogenesis in cultured human melanocytes. Hunt G et al., Journal of Cell Science, 107: 205-211. 1994.
  • Mitogenic and melanogenic stimulation of normal human melanocytes by melanotropic peptides.
  • Etude réalisée par l’institut Européen de Biologie cellulaire, sous la responsabilité de C Gonindard. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Synthèse du messager AMPc

Dosage de l’adénine radiomarquée introduite dans le milieu de culture de mélanocytes humains (M4Be) exprimant le récepteur MC1-R et transformée en AMPc-3H

Peptide-6 Pro-mélanine et α-MSH (molécule référence) sont utilisés aux concentrations de 10-7 à 10-11 M

Concentration

a-MSH

Peptide-6
Pro-mélanine

10-11M

81

99

10-10M

95

102

10-9M

131

109

10-8M

140

150

10-7M

152

162

10-6M

166

155

  • Etude réalisée par l’institut Européen de Biologie cellulaire, sous la responsabilité de I Tomatis. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

 

Résultats

Mélanogenèse

Evaluation des effets sur la morphologie des mélanocytes humains (M4Be) par histochimie (marquage de la L-DOPA)

Peptide-6 - Pro-mélanine à 0.05%

Les observations microscopiques des mélanocytes après 24h révèlent des modifications caractéristiques : en absence de stimulation, les mélanocytes étaient globalement bipolaires, avec Le Peptide-6 – Pro-mélanine, ils ont plus de dendrites et les corps cellulaires sont plus larges.
La formation de dendrites facilite le transfert des mélanosomes dans la peau.

  • Etude réalisée par l’institut d’expertise clinique, sous la responsabilité de P Lenoble et E Camel. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Mélanogenèse

Etude sur 12 femmes de phototypes III et IV.
1ère phase : Application topique des produits sur la face intérieure de l’avant-bras (un produit par bras, 2µl/cm² sur 75cm²), 2 fois par jour pendant 2 semaines sans exposition au soleil.
2ème phase : irradiation solaire par une lampe UVA+UVB à 0.6DEM à la fin du traitement, pendant 4 jours consécutifs.
3ème phase : évaluation à J21 de 3 paramètres : pigmentation (échelle numérique effectuée par un dermatologue), concentration mélanique et analyse ultrastructurale des biopsies de chaque volontaire.

Gel contenant 5% de Peptide-6 – Pro-mélanine  ou gel placébo 

  • Pigmentation : différence statistiquement significative entre la pigmentation induite par les 2 produits testés : la zone traitée par le Peptide-6 – Pro-mélanine a un niveau de pigmentation plus élevée de 54%.
  • La concentration en mélanine a été quantifiée par analyse d’image des biopsies : l’application de 5% de Peptide-6 – Pro-mélanine induit une augmentation significative de 65% de mélanine par rapport au gel placébo.
  • L’analyse ultrastructurale des kératinocytes et des mélanosomes a été évaluée par microscopie : les pigments mélaniques sont abondants dans la couche basale du stratum germinativum, une accumulation de mélanine dans la région supra-nucléaire des kératinocytes est observée. Enfin, on observe aussi un plus grand nombre de kératinocytes contenant des mélanosomes et de plus grande taille, une distribution caractéristique formant un chapeau au niveau du pôle apicale de la cellule.
  • Etude réalisée par l’Université de la Méditerranée – Aix Marseille II, sous la responsabilité de M De Meo. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Photoprotection de l’ADN

Evaluation de l’effet protecteur de l’ADN contre les radiations UVA et UVB dans les mélanocytes humains par le test des Comètes

Peptide-6 – Pro-mélanine à 0.015%
Contrôle négatif : cellules non irradiées
Contrôle positif : cellules irradiées non traitées

Les images au microscope montrent un marquage de l’ADN, en cas de dommages par les UV, le marquage forme une comète qui se définit par sa longueur, c’est le coefficient de protection génomique. Les résultats révèlent que Mélitane protège l’ADN contre les UVA de +71% et les UVB de +90% par rapport au contrôle. 

  •  Etude réalisée par l’institut Européen de Biologie cellulaire, sous la responsabilité de E Loing. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Photoprotection de l’ADN

Evaluation de la protection de l’ADN par inhibition de la formation de 8-oxo-diguaninidine induit par les UVA dans les kératinocytes humains par marquage fluorescent.

Peptide-6 - Pro-mélanine  à 0.005% et 0.05%

L’intensité de fluorescence est proportionnelle aux lésions de l’ADN. A 0.005%, le Peptide-6 - Pro-mélanine  réduit la formation de 8-oxo-dG de -17% et à 0.05% de -77%. Il protège donc l’ADN des dommages oxydatifs induits par les UVA.

  • Etude réalisée par Straticell, sous la responsabilité de N Belot et E Loing. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Réparation de l’ADN

Evaluation de la réparation de l’ADN sur explants de peau humaine irradiés aux UV par 3 méthodes :

  • évaluation histologique des sunburncells par microscopie
  • évaluation et quantification de la formation de dimères de pyrimidine  par marquage fluorescent
  • évaluation et quantification de l’activité de la caspase-3  par marquage fluorescent

Mélitane à 0.005% et 0.05% dans un gel aqueux
Le filtre solaire Mexoryl SPF50 est appliqué en référence

  • Sunburncells : l’analyse histologique montre une diminution du nombre de sunburncell après application topique de Peptide-6 - Pro-mélanine  après irradiation. Le Peptide-6 - Pro-mélanine  protège les kératinocytes de l’apoptose et induit la réparation des lésions de l’ADN UV-induits.
  • Dimères de pyrimidine (CPD) : réduction du nombre et de la densité de CPD dans les explants (40%), surtout au niveau de la couche basale après application du Peptide-6 - Pro-mélanine  durant 6h après irradiation UV. Le Mexoryl réduit  de 100% le nombre de CPD.
  • Caspase-3 : réduction du nombre et de l’intensité de caspase-3 dans les explants  après application du Peptide-6 - Pro-mélanine  durant 6h après irradiation UV : 87% pour le Peptide-6 - Pro-mélanine  contre 100% pour Mexoryl.
  • Etude réalisée par l’institut Européen de Biologie cellulaire, sous la responsabilité de I Tomatis. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Anti-inflammatoire

Dosage de l’IL-1α dans les kératinocytes humains stimulés avec du SDS par la technique ELISA

Peptide-6 - Pro-mélanine  0.5%

Le pré-traitement des kératinocytes avec le Peptide-6 - Pro-mélanine  conduit à une diminution de la production d’IL-1α de 41% par rapport au contrôle irrité mais non traité.

  • Etude réalisée par l’INSERM de Montpellier. Unipex (document fournisseur).

Activité

Méthode
et durée

Produit testé
et dose

Résultats

Anti-inflammatoire

Dosage de la PGE2 dans les fibroblastes humains stimulés avec de l’IL-1 par la technique RIA

Peptide-6 - Pro-mélanine  0.0005% (10-9M)
α-MSH à 10-9M

Inhibition significative de la PGE2 après traitement avec du Peptide-6 - Pro-mélanine  de 32% par rapport au contrôle contre 8% pour l’α-MSH.